La retraite progressive : une option pour ménager une transition entre activité professionnelle et retraite

Retraite progressive
Articles
L. 351-15 et s. et R. 351-39 et s. du Code de la sécurité sociale

Conditions
  • Avoir une seule activité à temps partiel comprise entre 40% et 80% de la durée légale ou conventionnelle (la retraite progressive est ouverte aux salariés déjà à temps partiel ou à ceux qui passent à temps partiel au moment de leur demande de retraite progressive)
  • Etre à 2 ans de l’âge légal de départ à la retraite et au minimum avoir atteint l’âge de 60 ans
  • Avoir une durée d’assurance et de périodes reconnues équivalentes de 150 trimestres

Montant de la retraite progressive (de base et complémentaire)

Salariés =

  • Fonction de l’importance du temps partiel : montant égal à la différence entre 100% et le pourcentage de temps partiel
  • Exemple : un temps partiel de 80% donne droit au versement d’une part de retraite de 20% / un temps partiel de 65% donne droit au versement d’une part de retraite de 35%

Artisans et commerçants =
  • Fonction de l’importance de la réduction de revenu tiré de la profession indépendante par rapport à la moyenne des revenus des 5 dernières années

Profession libérale =
  • Le dispositif de retraite progressive n’est pas ouvert aux professions libérales

Avantages de la retraite progressive
  • Poursuite de la cotisation retraite sur les revenus de l’activité à temps partiel : cotisations prises en compte lors de la demande de retraite définitive (sauf avant le 1er juillet 2006)
  • Avec l’accord de l’employeur, possible de cotiser pour la retraite sur la base fictive d’un salaire à temps plein pour obtenir des droits supplémentaires
  • Remplacement par une retraite complète définitive à la demande de l’assuré lorsque celui-ci cesse totalement son activité