Un litige sur une rupture conventionnelle ne porte pas atteinte à l'intérêt collectif de la profession

Cass. Soc.15 janvier 2014 n°12-23.942

Le litige relatif à la rupture conventionnelle du contrat de travail d’un salarié ne porte pas
en lui-même atteinte à l’intérêt collectif de la profession.

Conséquence = le syndicat, qui était intervenu volontairement pour obtenir des dommages et intérêts sur le fondement de cette atteinte, a été déclaré irrecevable.

Il aurait pu en être autrement si des circonstances connexes avaient eu elle un caractère collectif.