Médiation
___________________________________________________________________________________________________________________

Le Code de procédure civile définit la médiation de façon très juridique, qui ne rend pas compte de toute la richesse du processus.

Selon M Guillaume Hofnung, « 
la médiation est un processus de communication éthique, basé sur la responsabilité et l’autonomie des participants, en présence d’un tiers neutre (le Médiateur), impartial et indépendant, visant à créer le lien, recréer le lien prévenir ou régler le conflit » (Que sais-je La médiation, éditions PUF).

La médiation
restaure le dialogue entre les parties. Une situation devient une crise lorsque la parole est bloquée : la Médiation vise, avec l’aide du Médiateur, à dénouer la parole pour dénouer la crise. Pour une parole libre, la Médiation est confidentielle.

La médiation prévient les difficultés et résout les conflits. Elle est partout présente dans l’entreprise : elle facilite les relations entre collègues, elle favorise le dialogue social …

La Médiation traite la difficulté dans sa globalité : la solution trouvée par les médiants est alors
équilibrée et pérenne. La Médiation permet en outre aux médiants de trouver leur propre solution, sans s’en voir imposer une par un tribunal et surtout, sans se voir imposer une solution uniquement et strictement juridique. Résultat, leur relation est renouvelée et leur histoire peut continuer ensemble ou chacun de leur côté, sans ressentiment, sans regret, sans amertume …

On distingue la:
  • Médiation conventionnelle (articles 1532 et s. du Code de procédure civile) : la médiation conventionnelle est décidée par les parties, soit parce qu’une clause du contrat à l’origine du différend la prévoit, soit parce qu’elles choisissent d’y recourir expressément et librement.
  • Médiation judiciaire (articles 131-1 et s. du Code de procédure civile) : la médiation judiciaire permet au juge saisi d'un litige, après avoir recueilli l'accord des parties, de désigner une tierce personne - le médiateur, tiers externe à la juridiction - afin d'entendre les parties et de confronter leurs points de vue pour leur permettre de trouver une solution au conflit qui les oppose.